[zéro déchet] Un couvercle en tissu

Couvercle tissu Les Marottes de Marie2016 sera une année où j’espère pouvoir produire le moins de déchets possibles. J’ai déjà commencé dans la salle de bain – j’en parlerai une autre fois – je continue avec la cuisine. J’ai décidé de ne plus acheter de film plastique ni d’aluminium, mais dans ce cas, que faire des restes de repas à mettre au frais ? J’ai donc navigué un peu sur la toile, et j’ai trouvé cette solution : se faire des couvercles en tissu, adaptés pour son saladier ou ses casseroles, lavables et réutilisables !

Avec des restes de tissu, du biais, et de l’élastique, j’ai suivi les instructions de ce site (en anglais), et j’ai appris par la même occasion à poser un biais. Il suffit d’adapter la taille du tissu au plat que l’on veut couvrir, en laissant une marge d’au moins 3 cm :

2016-1-9-2Ensuite, épingler et coudre le biais – celui que j’ai utilisé est à peine assez large, la taille au-dessus serait plus adaptée. Ne pas oublier de laisser une ouverture pour y passer l’élastique. Il y a plein de tutoriels sur youtube qui expliquent comment poser un biais…

  2016-1-9-32016-1-9-4Coudre les deux bords de l’élastique après avoir vérifié qu’il s’adaptait bien au plat, fermer l’ouverture, et voici un couvercle que je vais sans doute refaire de nombreuses fois pour couvrir mes saladiers ou mes plats ! Et c’est tellement classe aussi d’arriver avec lorsqu’on amène un plat chez des amis…

2016-1-9-5

[écologie] La box à planter

2016-1-5-5Dans mon nouveau chez moi, il y a un jardin… à remettre un peu en état, mais quoi de mieux qu’un jardin pour y faire pousser ses légumes et quelques fleurs, y mettre un compost et réduire ses déchets, et surtout, regarder les plantes pousser (et essayer au printemps mon cadeau de Noël, un hamac !). Dans ma quête vers plus d’autonomie, c’est parfait. Mais que faire pousser, quand on n’y connait pas grand chose ? J’ai donc pris un abonnement à une box spéciale, la Box à Planter. Une box écologique – tout est recyclable – qui parait 4 fois par an, pour chaque saison, et propose des sachets de graines biologiques, ainsi qu’un livret qui explique pour chaque graine comment s’en occuper, ainsi que des petites recettes. Dans ma box de printemps, il y a 5 sachets de graines : des tomates Black Cherry, du poivron doux très long des Landes, du souci, du cerfeuil commun, et du radis rose brünner riesen. Les premières graines se plantent au jardin en février. C’est tout ce que j’aime : une box zéro déchet – pas comme les autres box, même celles bio qui regorgent d’emballages – utile, avec plein de conseils, locale – c’est une petite entreprise nantaise – et qui est aussi très facile à offrir ! Dans un mois, je me mets au jardin, et j’espère avoir la main un peu verte ! Et en prime, un sprout : un crayon qui une fois utilisé, pourra se planter et il en sortira… du myosotis.

En attendant, j’ai aussi commandé des box spéciales : le petit jardin d’aromates, qui peut se planter en jardinière pour avoir des herbes fraîches sous la main en toute saison, et le Jardin Merveilleux, que j’ai offert à ma maman…

Screen Shot 2018-01-14 at 12.02.58

N’hésitez pas à vous abonner à cette box pas comme les autres ! Et comme je pars du bon pied, je me suis inscrite à l’éco-défi du mois de janvier du blog Echos Verts, qui propose de planter des végétaux sur son balcon…