[couture] Un hibou bloque-porte

2016-1-31-21

Un article de couture pour changer des recettes de cuisine : je suis plutôt débutante, mais j’apprends, grâce aux nombreux tutoriels trouvés sur internet. Je cherchais des bloque-portes originaux, et en regardant de nombreuses images, je me suis dit que ce ne devait pas être trop difficile à réaliser. Je me suis donc lancée sans modèle et sans tutoriel à suivre… Je suis contente du résultat, même si les « oreilles » du hibou sont un peu grandes !

2016-1-31-11

J’ai tracé et découpé deux formes de hibou dans le tissu, ainsi que les yeux et le bec, sur une hauteur de 35 cm environ et de 20 cm de largeur. Prendre une face de tissu, épingler les yeux afin de coudre l’appliqué à la machine, ou pour être plus sûr, coller – j’ai utilisé un peu de ruban thermo-collant.

2016-1-31-12

Et voilà !!! Il y a sans doute moyen d’ajouter d’autres décorations et autres mais je ne me suis pas encore lancée… Deux boutons pour les yeux à coudre à la main avant d’attaquer la grosse partie.

Prendre l’autre face et mettre les deux parties envers contre envers et bien épingler. Coudre en point droit à environ 1 cm du bord. Ne pas oublier de laisser une ouverture de 5-6 cm sur un côté ou en-dessous, puis retourner le hibou.

Pour le remplissage de ce hibou, j’ai utilisé des chutes de tissu coupées en petits morceaux pour le haut, surtout pour les « oreilles ». Pour lester le corps, le plus évident est le sable, dans un sac plastique fermé, mais n’ayant pas de sable sous la main, j’ai utilisé un tas de vis et autres boulons qui ne me servaient plus et traînaient dans un placard…

2016-1-31-19

Compléter avec des chutes de tissu et du molleton et fermer l’ouverture à la main… J’ai eu l’impression de faire de la chirurgie !

2016-1-31-20

[zéro déchet] Un couvercle en tissu

Couvercle tissu Les Marottes de Marie2016 sera une année où j’espère pouvoir produire le moins de déchets possibles. J’ai déjà commencé dans la salle de bain – j’en parlerai une autre fois – je continue avec la cuisine. J’ai décidé de ne plus acheter de film plastique ni d’aluminium, mais dans ce cas, que faire des restes de repas à mettre au frais ? J’ai donc navigué un peu sur la toile, et j’ai trouvé cette solution : se faire des couvercles en tissu, adaptés pour son saladier ou ses casseroles, lavables et réutilisables !

Avec des restes de tissu, du biais, et de l’élastique, j’ai suivi les instructions de ce site (en anglais), et j’ai appris par la même occasion à poser un biais. Il suffit d’adapter la taille du tissu au plat que l’on veut couvrir, en laissant une marge d’au moins 3 cm :

2016-1-9-2Ensuite, épingler et coudre le biais – celui que j’ai utilisé est à peine assez large, la taille au-dessus serait plus adaptée. Ne pas oublier de laisser une ouverture pour y passer l’élastique. Il y a plein de tutoriels sur youtube qui expliquent comment poser un biais…

  2016-1-9-32016-1-9-4Coudre les deux bords de l’élastique après avoir vérifié qu’il s’adaptait bien au plat, fermer l’ouverture, et voici un couvercle que je vais sans doute refaire de nombreuses fois pour couvrir mes saladiers ou mes plats ! Et c’est tellement classe aussi d’arriver avec lorsqu’on amène un plat chez des amis…

2016-1-9-5

[couture] Un sac de yoga et des nouvelles

Sac yogaLes vacances se terminent… J’ai abandonné ce blog deux mois pour cause de travail, de vacances et de déménagement. J’en ai profité aussi pour faire quelques changements, lire deux livres qui donnent de l’inspiration – Voir son steak comme un animal mort de Martin Gibert et La Magie du rangement de Marie Kondo, réfléchir à ma consommation et ma production de déchets – démarche entamée depuis mes deux ans passés en Californie, non loin de la grande prêtresse du zéro déchet, Béa Johnson – et tirer un bilan positif de tout ça !

Par petits pas, j’ai réussi à pratiquement supprimer tous les déchets de la salle de bain – allez voir sur le blog Echos Verts – j’en parlerai une autre fois, je mange végétarien voire végétalien chez moi, au restaurant ou en société, j’ai trié, donné, recyclé, emmené mon vélo à réparer, me voilà presque prête pour une nouvelle rentrée !

Et le sac de yoga du titre ? Je n’ai pas mis beaucoup de réalisations pour le moment, mais je trouve celle-ci très réussie et très simple ! Je me mets au yoga une fois par semaine à la rentrée, ayant besoin de transporter mon sac de yoga, j’ai trouvé ce tutoriel facile et bien expliqué – désolée, c’est en anglais, mais juste regarder les images peut suffire – sur le site de Crafty Gemini.

Je me suis lancée pour un résultat plus que satisfaisant ! Mon tapis de yoga sera prêt lui aussi pour la rentrée ! Sinon, j’ai reçu un nouveau livre de cuisine extraordinaire, toujours en anglais, celui de Sarah Britton, My New Roots. Sarah Britton est Canadienne installée à Copenhague, diplômée de nutrition holistique, et propose des recettes équilibrées, pleines de saveurs, absolument délicieuses. J’ai hâte de les tester dans les prochains jours !

My-New-Roots-Cover2