[zéro déchet] Un couvercle en tissu

Couvercle tissu Les Marottes de Marie2016 sera une année où j’espère pouvoir produire le moins de déchets possibles. J’ai déjà commencé dans la salle de bain – j’en parlerai une autre fois – je continue avec la cuisine. J’ai décidé de ne plus acheter de film plastique ni d’aluminium, mais dans ce cas, que faire des restes de repas à mettre au frais ? J’ai donc navigué un peu sur la toile, et j’ai trouvé cette solution : se faire des couvercles en tissu, adaptés pour son saladier ou ses casseroles, lavables et réutilisables !

Avec des restes de tissu, du biais, et de l’élastique, j’ai suivi les instructions de ce site (en anglais), et j’ai appris par la même occasion à poser un biais. Il suffit d’adapter la taille du tissu au plat que l’on veut couvrir, en laissant une marge d’au moins 3 cm :

2016-1-9-2Ensuite, épingler et coudre le biais – celui que j’ai utilisé est à peine assez large, la taille au-dessus serait plus adaptée. Ne pas oublier de laisser une ouverture pour y passer l’élastique. Il y a plein de tutoriels sur youtube qui expliquent comment poser un biais…

  2016-1-9-32016-1-9-4Coudre les deux bords de l’élastique après avoir vérifié qu’il s’adaptait bien au plat, fermer l’ouverture, et voici un couvercle que je vais sans doute refaire de nombreuses fois pour couvrir mes saladiers ou mes plats ! Et c’est tellement classe aussi d’arriver avec lorsqu’on amène un plat chez des amis…

2016-1-9-5

Crème dessert au tapioca et au citron

Tapioca-3Un petit tour à l’épicerie asiatique – pour y trouver du lait de coco et des perles de tapioca, et confectionner un dessert sans gluten et sans produits laitiers, au citron mais déclinable avec tous les fruits possibles et imaginables ! C’est délicieux avec des morceaux de mangue, des framboises… ou juste un peu de vanille ! Le tapioca est une fécule, produite à partir du manioc, et les petites perles blanches et opaques deviennent translucides à la cuisson.

Tapioca-1Ingrédients pour 4

50g de perles de tapioca

15 cl d’eau

250 cl de lait de coco

le jus et le zeste d’un demi-citron bio

une pincée de sel

2 cuillères à soupe de sirop d’érable (ou autre sucre) selon les goûts

Pour les zestes confits

le zeste d’un demi-citron

60g de sucre

75 cl d’eau

Tapioca-2

1 – Faire tremper les perles de tapioca dans un bol avec 15 cl d’eau et 10 cl de lait de coco pendant 20 minutes.

2 – Pendant ce temps, zester le citron entier, en garder la moitié en petits morceaux pour mettre dans la crème et garder les plus beaux zestes pour les confire. Faire bouillir 50 cl d’eau dans une casserole, y jeter les zestes à confire pendant 2 minutes pour enlever un peu d’amertume. Egoutter, rincer, et mettre les zestes dans une casserole avec 60g de sucre et 25 cl d’eau. Mélanger et mettre sur feu doux pendant 25 minutes. Egoutter et laisser refroidir sur du papier absorbant.

3 – Dans une casserole, verser les perles de tapioca et le liquide restant avec le reste de lait de coco, les zestes non-confits, le jus d’un demi-citron et une pincée de sel. Laisser cuire sur feu doux 10 minutes en remuant de temps en temps. Les perles doivent absorber une partie du liquide mais il faut arrêter avant que le mélange ne devienne homogène.

4 – Verser dans des ramequins individuels, laisser refroidir et décorer de zestes de citron confits (J’utilise souvent les pots de ma yaourtière). Servir frais !

Quinoa bowl

Quinoa bowl-3 copy Le « quinoa bowl » ou « rainbow bowl », quésaco ? C’est un des plats emblématiques de toute personne voulant manger sainement aux Etats-Unis, une réminiscence de mes années en Californie ! On peut y mettre toutes sortes de choses, du moment que ce soit équilibré, la plupart du temps végétarien ou végétalien, avec une base de quinoa ou de riz ou toute autre céréale ou légumineuse !

Quinoa bowl-2 copyPour ma part, ayant encore sous la main une courge butternut, je l’ai faite rôtir au four avec des oignons et un peu d’huile d’olive… puis direction le bol, avec un reste de quinoa d’hier, des noix, du persil, du sésame, et pour la sauce, du tahini (purée de sésame, en magasin bio ou épiceries arabes ou asiatiques) evc du citron vert.

Quinoa bowl-1 copyChacune et chacun sont libres d’y mettre ce qu’ils veulent, la règle est que ce soit coloré et surtout équilibré et bon à manger ! D’autres idées sur Pinterest….

Cookies végétaliens à la farine de sarrasin

Cookies-3Dans ma recherche de recettes sucrées sans oeufs et sans produits laitiers, voici les cookies aux pépites de chocolat. Petit plus, ceux-ci sont sans gluten ! Heureusement que j’ai ma biocoop pour les courses afin de trouver des substituts aux ingrédients traditionnels… La farine de sarrasin donne une belle couleur foncée à ces cookies, et un petit goût de noisette.

IMG_0798La base reste bien farine, sucre et chocolat, et il faut surveiller la cuisson pour avoir des cookies bien moelleux au milieu. Je ne suis pas fan des pépites de chocolat déjà prêtes, je préfère couper le chocolat en morceaux !

Ingrédients pour une dizaine de cookies

50 g d’huile de coco (la laisser à l’état solide)

60 g de sucre blond

80 g de farine de sarrasin

20 g de purée d’amande complète

5 cl de lait ou crème végétal (soja, riz ou amande)

1/2 cuillère à café de sel

80 g de chocolat pâtissier en petits morceaux

1 – Dans le bol du robot, mettre tous les ingrédients sauf le chocolat. La pâte doit former une boule, mais elle reste collante. Dans un saladier, mélanger la pâte avec les morceaux de chocolat.

2 – Couvrir la pâte avec un film plastique ou un torchon et la laisser reposer au moins 1 heure au réfrigérateur.

3 – Préchauffer le four à 180˙C. Faire des boules grosses comme une noix et les déposer bien espacées sur une plaque beurrée et farinée, sur du papier cuisson ou sur une feuille de cuisson en silicone. Enfourner pour 10 à 15 minutes, en surveillant bien la cuisson les 5 dernières minutes.

4 – Laisser bien refroidir sur une grille avant de déguster…

Dimanche de bon matin

 

2015-01-25-1De bon matin, bon pied bon oeil, direction l’île de Chalonnes avant le lever du soleil, sur les bords de Loire, pour faire quelques photos… Dans le froid et la brume qui s’est levée peu à peu, et le givre qui recouvrait le sol. L’air était vivifiant, j’ai pu tester mon tout nouvel appareil photo hybride, un sony alpha 6000, avec un objectif 35mm fixe.

2015-01-25-32015-01-25-52015-01-25-92015-01-25-11

Potimarron farci

IMG_0433Sur le marché ce matin, j’ai trouvé des potimarrons, et au lieu d’en faire de la soupe comme souvent, je me suis dit que ce légume pouvait être farci, qu’il faisait un très beau réceptacle. Et me voilà partie à creuser ces potimarrons et en faire une presque oeuvre d’art !

IMG_0435Pour un potimarron farci d’environ 15-20 cm de diamètre :

1 oignon

5 champignons de Paris

1 potimarron

1 oeuf

15cl de crème liquide (crème fraîche ou crème d’avoine ou de riz).

une cuillère à soupe de persil hâché.

20g de gruyère râpé.

un peu de persil pour la décoration.

Ouvrir le potimarron à quelques centimètres de la queue. Creuser avec une cuillère à soupe et enlever les graines et la partie filandreuse. Réserver.

Peler et émincer l’oignon, le faire revenir quelques minutes dans une poêle jusqu’à ce que l’oignon soit bien doré.

Laver et émincer les champignons.

Dans un bol, mélanger l’oignon, les champignons, le persil, l’oeuf battu et la crème liquide. Saler et poivrer. Remplir le potimarron avec ce mélange et mettre au four 1 heure à 200˙C. Mettre le chapeau à mi-cuisson à côté du potimarron.

Servir chaud avec du persil ciselé pour décorer !

Au Mont Shasta

P1040486Week-end prolongé : lundi est férié – Memorial Day – et j’en ai profité pour aller camper au nord de la Californie, au lac Siskiyou, au pied du Mont Shasta. Le Mont Shasta est un volcan de 4317 mètres, toujours en activité, enfermant 7 glaciers, et de nombreux alpinistes s’attaquent au sommet… C’est à environ 4 heures et demi de San Francisco.

P1040493Après-midi sur le lac Siskiyou, après avoir installé la tente, tentative de paddle-borad, mais finalement, ça s’est transformé en promenade en kayak… et en un grand tour à pied autour du lac, soit 11 km. La promenade est agréable, on y rencontre des vacanciers divers et variés…

P1040516P1040511Le lendemain, nous sommes parties à l’attaque de la montagne, par le seul chemin déjà ouvert du Mont Shasta.

Grosse ascension au milieu des pins et de la neige encore bien présente,  on en a profité pour faire un petit bonhomme de neige.

P1040550Le terrain était assez raide et montait dur parfois, pour arriver au niveau où la végétation devient plus clairsemée pour faire place aux cailloux et au vent qui soufflait fort.

P1040561P1040571On a peu rencontré de marcheurs arrivés à cette altitude-là et pourtant, ce n’était pas encore le sommet ! On n’a pas été jusqu’au sommet, il faut être un peu équipé, et presque 3 heures d’ascension, c’est déjà pas mal.

photo 2Et un des plaisirs du camping ici, c’est de pouvoir faire du feu et se faire griller un steak bien mérité !

photo 1Et parfois, il y a des visiteurs à peine dérangés par les humains…

MS-3

Après-midi dans Mission

P1040441Un après-midi ensoleillé, à flâner dans le quartier de Mission, ça ne se refuse pas… Peintures murales, odeurs d’empanadas et de maïs chaud – le quartier latino garde encore son âme, mais pour combien de temps sous la pression de l’argent ?

P1040445P1040443P1040450Heureusement, il y a toujours Buffalo Exchange, sur Valencia : c’est une chaîne de magasins de vêtements seconde main, et on y fait des trouvailles de toute beauté… jusqu’à ce qu’on se fasse un peu trop remarquer!

May 3-2Une petite bière s’impose alors… D’ailleurs, on n’est pas les seules à faire une pause !

May 3Et qui a oublié ses chaussures sur le fil électrique ?

P1040450

Yosemite National Park – suite

 

2014 03 29 Yosemite 1Petit compte-rendu de mon week-end à Yosemite : arrivée samedi dans l’après-midi, randonnée facile – celle de Mirror Lake – sur terrain plat le long d’une rivière, et on a cherché un pont pendant un moment… finalement, des troncs en travers de l’eau ont fait l’affaire ! Il y a même un jardin de pierres où chacun peut laisser sa marque.Yosemite-11Dimanche matin, changement de décor : il a neigé pendant la nuit, et la couche de neige donne un tout autre aspect au paysage.Yosemite-14On s’est attaqué à une randonnée assez ardue, montée très raide mais une vue magnifique sur la vallée, les cascades, et du haut de la montagne, une vue magnifique sur le « half-dome ». Yosemite-25 Yosemite-27 Yosemite-30 Yosemite-34 Yosemite-35 Yosemite-37J’ai quand même quelques courbatures…